top of page
Illustration_sans_titre.png

L’objet retrouve l’intime, révèle des souvenirs, se transforme en récit. Des vies réelles et délavées par la mémoire, parfois des vies rêvées, ou des vies transmises. On le choisit pour élément de décors, on le tient en témoin de son quotidien.

Chaque objet est confectionné à la main. Les éléments qui le composent sont soigneusement choisis, pour ces raisons chaque pièce est unique.

Galerie des lampes

Des lumières uniques

Un petit matin d’hiver encore plongé dans la nuit. Le froid saisit le bras qui s’aventure hors des draps vers la lampe de chevet. Un troc quotidien d’une chaleur contre une autre. Celle, lovée dans le lit, du sommeil pour celle choisie de la lumière artificielle qui colore nos réveils et anime doucement les premiers instants du jour encore sans soleil.

Un objet singulier
 

Adossé contre la porte d’entrée refermée, il est tard dans la nuit, les lieux sont endormis. On connait la chorégraphie par coeur pour traverser la pièce, on pourrait l’exécuter dans le noir. Mais la main prétend la prudence et glisse contre le mur et le colle jusqu’à l’interrupteur. Tout s’anime, prend forme et vie. Les lieux célèbrent le retour, la lumière trace doucement le paysage bien connu du foyer.

Qui rapporte de la poésie dans l’utile

Une fois encore le sommeil se fait attendre. On fixe l’infini sans horizon de l’obscurité de la chambre. Une forme de langueur nous fait voyager jusqu’au canapé par désespoir, à la recherche d’une consolation. Le silence dans la pénombre persiste; on allume la lampe à portée. 

La musique des couleurs se rejoue dans le jour artificiel que l’on se crée. La lumière caresse doucement le corps réfugié qui se réconforte dans un moment intime, à rebours.